Sie sind hier

Décisions

Gemeng Nidderaanwen Liberalix Conny van der Zande Yves Huberty

 

Décisions du conseil communal en désaccord avec le DP

Depuis les élections d’octobre 2017 le temps est venu de tirer le bilan.

Le DP a approuvé de manière générale les décisions, cependant certains points ont été approuvé par la majorité sans explications probantes.

1. Constitution de la nouvelle commission des loyers

Le DP constate qu’il y a une entorse au réglement concernant le choix des personnes siègant dans la nouvelle commission des loyers.  Le règlement donne clairement la priorité au mandataires communaux, en premier lieu les conseillers communaux. Ce règlement n‘ a pas été suivi par la majorité, de façon à écarter le candidat DP.

Extrait de la loi en vigueur: "Le président de chaque commission et son suppléant sont choisis pour autant que possible parmi les membres du conseil communal."

Le DP constate qu’il y a une entorse au réglement concernant le choix des personnes siègant dans la nouvelle commission des loyers.  Le règlement donne clairement la priorité au mandataires communaux, en premier lieu les conseillers communaux. Ce règlement n‘ a pas été suivi par la majorité de façon à écarter le candidat DP.

Comme cette commission est plutôt insignifiante, le parti démocrate a renoncé à porter plainte devant le ministre compétent.

2. Augmentation du prix du bois de chauffage de 25%

Le 16 mars, le conseil communal a voté une augmentation du prix du bois de chauffage de 25%. Le DP aurait préféré respecter l’indexation du coût de la vie estimé à 7%. Le problème de fond réside dans le fait qu’aucune augmentation n’avait été envisagée lors des mandats précédents.

En tant que DP, nous comprenons le problème de la revente de bois "subventionné", mais nous pensons que ces pratiques ne devraient pas nuire aux personnes de notre communauté. La limitation de l'achat sur une exigence propre maximale a également été décidée.

3. Prix du repas sur roue en augmentation.

Le 27 avril, le conseil communal a vôté une augmentation de 20% du prix du repas sur roue, passant dés lors de 10 à 12 € par repas. Cette augmentation reportée sur une année représente tout de même une somme non négligeable de 700 € pour l’utilisateur. L’argument avancé tient dans l’augmentation des prix du fournisseur chez Servior à partir du 01.01.2017. Cette augmentation survient après les élections pour éviter tout revers électoral.

Sur ce point, les partis majoritaires CSV et LSAP ainsi que les "Gréng" manquent de compassion sociale.

4. Bande de terrain en zone constructible cédée en dessous des prix du marché.

Le 15 juin, une bande (64 m²) de terrain communal a été vendue à un parent proche d’un mandataire communal sous le prix du marché, soit à 10% du prix actuel.

· Le compromis n’a pas été soumis à l’approbation préalable du conseil communal, situation anormale.

· Aucune expertise indépendante n’a été exigée ou réalisée, ce qui est contraire aux     usages.

· La presse était absente ce jour-là…

· Le conseil communal s’est trouvé devant le fait accompli d‘un acte notarié, nous dénonçons cette pratique peu honorable.

La conséquence de cette vente tient dans le fait que la zone constructible du terrain global permet maintenant de construire deux maisons au lieu d’une seule précédemment, doublant ainsi la valeur du terrain.

La position du DP ne va pas contre l’avantage obtenu par le particulier mais bien contre la perte sèche pour la commune et ses citoyens donc. Le CSV et le LSAP n’ont pas travaillé dans l’intérêt du citoyen mais bien dans l’intérêt d’un particulier.

Honni soit qui mal y pense!